Home

La Chancellerie du Premier Ministre utilise LinkedIn pour recruter. Nouveauté : elle a embarqué ses 180 collaborateurs dans l’aventure! C’est la première administration fédérale belge à avoir une page carrière sur LinkedIn. Interview de Isabelle Meulemans, responsable de la communication interne.

Pourquoi vous êtes-vous intéressée à LinkedIn?
En tant qu’employeur, nous souhaitons recruter des profils plus élevés et donner une image plus attractive, plus dynamique de notre organisme. Nous avons, par le passé, mené des sélections sans succès. Et nous estimons que lorsque nous trouvons de nouveaux bons collaborateurs, c’est tout bénéfice aussi pour les collaborateurs déjà en fonction.
Vous incluez donc cet outil dans votre politique de communication interne?
Effectivement, nous avons présenté ce projet à notre personnel avant de lancer notre page carrière sur LinkedIn et nous leur avons demandé leur participation active. Nous pensons que voir sur LinkedIn les profils de nos collaborateurs, s’ils sont bien élaborés, peut donner envie de postuler chez nous.
Comment avez-vous motivé vos troupes?
Nous leur avons présenté le projet en détail. Nous avons ensuite organisé, avec l’aide de LinkedIn, deux workshops pour les aider à mieux utiliser cet outil. Nous avons également créé un lien entre LinkedIn et notre intranet. Nous y publions régulièrement des news afin de dire qui est actif sur LinkedIn, quelles informations ont récemment été échangées, parler des conversations intéressantes, annoncer les nouvelles offres d’emploi, etc.
Un photographe professionnel a même immortalisé nos collaborateurs pour les mettre sur la toile.
Nous souhaitons que ceux qui ont quelque chose à dire soient dessus. Et, idéalement, une personne par service.
Est-ce que tous vos collaborateurs ont « mordu » au projet?
Nous avons bien sûr rencontré des résistances. Quelques détracteurs avaient peur des nouveaux médias, peur d’être obligés de participer au projet. Chaque nouveauté amène son lot de méfiance mais dans l’ensemble on peut affirmer que la majorité de nos collaborateurs ont « mordu » au projet.
Ne craignez-vous pas de perdre des collaborateurs via ce canal? Ils pourraient être repérés pas des chasseurs de tête?
Nous leur avons expliqué comment désactiver la case « être contacté par un employeur potentiel », disponible dans les profils. Evidemment, chacun est libre de le faire ou non. C’est un risque à prendre mais nous avons suffisamment confiance en nos atouts en tant qu’employeur.
Comment impliquez-vous le management dans cette initiative?
Nous leur avons demandé de créer des profils attractifs car c’est primordial que notre management donne une bonne impression aux candidats potentiels.
Pouvez-vous déjà dresser un premier bilan?
Nous avons lancé l’action à la fin juin 2012. Quinze jours plus tard, 42 collaborateurs sur 180 étaient déjà actifs sur le site. Et en deux mois, nous avons 185 followers. Nous avons signé un contrat d’un an avec LinkedIn pour notre page carrière. Nous ferons un bilan complet en juin 2013. D’ici là, nous envisageons de créer un groupe pour le Centre de presse international et de renforcer notre présence dans les groupes existants. A noter que nous sommes la première administration fédérale belge à avoir une page carrière sur LinkedIn!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s