Home

La COMM Collection, la collection des guides sur mesure pour les communicateurs fédéraux, s’enrichit et s’adapte. Vien de paraître : le numéro « Communication interne : de l’action à l’interaction ».

Professionnaliser la communication et développer une approche commune, tels sont les objectifs de la COMM Collection, ces guides destinés aux communicateurs des institutions fédérales.

A l’occasion de la publication d’une version revisitée du numéro qui traite de la vision et des missions de la communication interne, nous avons rencontré Anne Coekelberghs, Directeur général Communication et Gestion des connaissances au sein du Service public fédéral Personnel et Organisation.anne coekelberghs

Pouvez-vous nous expliquer la genèse de cette collection ?

Le premier numéro de la COMM Collection date de janvier 2004 et traite de l’utilisation efficace du mail (Avec le recul le sujet parait complètement archaïque !). L’objectif est de développer une approche commune plutôt que de laisser chacun réinventer la roue de son côté.
Dès le départ, nous avons impliqué ces communicateurs dans l’élaboration des recommandations, autour de groupes de travail qui répondaient aux préoccupations du moment. Dix ans plus tard, la série comporte 24 guides et cela fonctionne toujours.

Quels sujets y abordez-vous ?

Les sujets sont tantôt stratégiques, tantôt plus opérationnels : relations avec la presse, employer branding, utilisation des medias sociaux, etc. Leur mérite est d’être très pratiques, de contenir des exemples, des templates faciles à utiliser. Les sujets ne sont pas inédits mais la synthèse et le côté pragmatique sont leur principale valeur ajoutée.

Quel accueil est réservé à cette collection ?

Ces recommandations ne sont pas obligatoires. En revanche, nous savons qu’elles sont connues et utilisées : les chiffres de téléchargement sur Fedweb, le portail du personnel fédéral où elles peuvent être consultées, le prouvent. Et leur réputation dépasse les frontières du fédéral puisque nous recevons des demandes de banques, d’écoles pour leurs étudiants, de communicateurs locaux, etc.

Comment vous est venue l’idée du thème que vous venez de publier ?

Chaque année nous préparons des activités pour le réseau des communicateurs fédéraux (le COMMnet), sur base des suggestions des membres et de l’actualité. La sortie des COMM Collection accompagne une rencontre ou un atelier sur le même thème. Au programme 2012 figurait le thème de la communication « intern’active » qui fait l’objet de ce nouveau guide « Communication interne : de l’action à l’interaction » et qui complète celui de février 2004 sur la vision et les missions de la communication interne.

Plus concrètement, autour de quelles idées s’articule ce nouveau numéro ?

Notre vision repose sur cinq principes :
1. La communication interne est un partenaire de la première heure de la politique de l’organisation
2. La communication interne est bien plus qu’un créateur d’outils
3. L’interaction relève de la vision de l’organisation et pas uniquement de la communication interne
4. La communication interne est un travail d’équipe
5. Communiquer d’abord en interne et puis en externe

Comment en est-on arrivé à ces principes ? En faisant le constat que la société a évolué vers une société 2.0 voire 3.0, que nos collaborateurs veulent de plus en plus être impliqués dans leur organisation, que le rôle du communicateur a évolué vers un rôle de soutien et d’accompagnement de ces évolutions. Pour ce faire, il faut passer de l’action à l’interaction.

Concrètement ?

La vision « action » positionne la communication interne comme instrument de gestion : le communicateur diffuse un message – souvent des décisions de la direction – à ses collègues par les moyens de communication appropriés. Il s’agit principalement d’une mission d’information.
La vision « interaction » accentue le caractère bilatéral de la communication interne où le dialogue et le sens occupent une place centrale. Chacun est responsable du contenu qualitatif de son message. Les spécialistes soutiennent les dirigeants et les collaborateurs pour diffuser la bonne information aux personnes concernées et selon le mode de communication adéquat. La collaboration joue un rôle essentiel dans l’efficacité de la communication interne.
Ce nouveau guide évoque aussi un plan en quatre étapes pour passer de l’action à l’interaction et des exemples de bonnes pratiques issues d’organisations fédérales.

cover commcoll3_frPour découvrir le numéro « Communication interne : de l’action à l’interaction » (n° 3), la collection complète ou une série d’astuces, consultez Fedweb.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s