Home

Les blogs professionnels connaissent un véritable engouement. Longtemps, le monde de l’entreprise s’est pourtant tenu à l’écart de cette frénésie. Mais aujourd’hui, on peut constater que beaucoup d’entreprises optent pour la technologie « blog » pour leur module d’actualités. Dans certaines entreprises, des blogs collaboratifs sont mis en place afin de partager des informations et les divulguer au plus grand nombre. Les blogs d’entrepreneurs sont également très en vogue.

Rédactuel, le blog que vous êtes en train de lire, est également un blog collaboratif. Le 13 septembre 2013, le Comité de rédaction du blog s’est réuni. Voici 5 points d’attention que ses rédacteurs ont identifiés pour la réussite d’un blog collaboratif :

1. Réussir le « casting »
Il est intéressant de s’appuyer sur des auteurs issus d’une véritable communauté. C’est-à-dire des personnes qui entretiennent de véritables contacts entre eux, et qui ont des objectifs et des intérêts communs. Sans quoi le blog s’essoufflera rapidement.

2. Faire perdurer l’enthousiasme des débuts
Les premiers temps, les rédacteurs sont « tout feu tout flamme » et postent des billets très régulièrement. Tout l’enjeu consiste à maintenir intact cet enthousiasme dans le temps. Pour cela, il est utile de « relancer la machine » régulièrement, et d’imposer un rythme de publication réaliste.

3. Gérer l’équipe
Le principal écueil provient du « choc des égos ». Les auteurs vont très vite comparer leur productivité et leur « altruisme ». Exemple : je partage les articles d’un tel, mais il ne partage pas les miens. Il est dès lors utile d’identifier une personne – le « rédacteur en chef » – qui apaisera les conflits et ménagera les susceptibilités.

4. Montrer l’exemple
Ce rédacteur en chef publiera bien sûr régulièrement et partagera les articles des autres sur les réseaux sociaux ! Il aidera chacun à publier fréquemment, en suggérant des idées, des angles…

5. Commencer petit pour devenir grand
Dans l’entreprise, écrire pour un blog sera souvent perçu comme une tâche supplémentaire et non prioritaire. Il vaut mieux identifier 5 ou 6 auteurs fiables et motivés que de recruter 40 personnes éloignées du projet. Quitte à agrandir l’équipe au fil du temps.

(Merci à www.amaranthe.be pour la photo et ses bons conseils !)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s