Home

Kareen Goldfeder - portrait

Son quotidien est peuplé de dinosaures, de fossiles, de néandertaliens… Mais l’aventure la plus captivante, c’est à la tête de la jeune cellule de Communication interne qu’elle a contribué à créer que Kareen Goldfeder la mène. Rencontre avec la responsable Marketing, Branding & Com Interne de l’Institut Royal des Sciences naturelles de Belgique.

Kareen Goldfeder - Façade

Photo © Muséum des Sciences naturelles

Quel est votre parcours en deux mots ?
« Je suis française, diplômée de l’École supérieure de Commerce de Lyon, orientation marketing et communication. J’ai travaillé dans des agences de communication et au marketing puis à la direction du Centre Communautaire Laïc Juif, avec quelques incursions dans l’édition et la production de spectacles. J’ai été engagée à l’Institut en 2004 en tant que responsable Marketing & Branding. Depuis mi-2012, je consacre 50 % de mon temps à la communication interne, avec une collègue du service du personnel, à 50 % également. »

Comment avez-vous procédé pour organiser la communication interne ?
« Jusqu’en 2012, la communication interne était inexistante. Ma collègue et moi avons lancé le projet en faisant le pari de l’implication des collaborateurs et de la transparence. Nous avons fait une enquête sur la vision de ce qui existait et les attentes du personnel. La participation a été massive. Et de nombreux collègues ont accepté de prendre part aux groupes de travail sur les thèmes sortis de l’enquête interne : circulation des mails, intranet, activités sociales, espaces-café, réseaux de communication interne… Depuis lors, nous faisons régulièrement le point avec la direction et nos collègues. Ceci nous permet de rester en prise avec leurs attentes. Jusqu’à maintenant, les évaluations sont positives et encourageantes. »

Votre maître-mot dans le travail ?
« D’abord, la transparence. Il est important de communiquer avec tous les membres du personnel et de ne rien cacher : je fais ce que je dis et je dis ce que je fais, mais aussi, je dis ce que je ne fais pas et je ne fais pas ce que je ne dis pas ! Ensuite, l’implication. Chaque nouveau développement (par exemple, les nouvelles procédures de circulation de mail ou l’organisation d’une action originale) fait l’objet d’un questionnaire d’évaluation auprès de l’ensemble du personnel. »

Quel est le plus grand défi à vos yeux ?
« Construire une identité pour l’Institut et créer du lien entre des personnes aux profils très différents : scientifiques (certains étant, qui plus est, localisés sur d’autres sites), personnel administratif et services d’appui, personnel d’accueil, personnel technique… »

Un exemple d’une action originale pour créer ce lien ?
« Nous avons organisé la ‘Semaine du Bonjour ‘. Chaque collaborateur a été invité à faire connaissance avec au moins cinq personnes de services différents, dans le cadre d’un jeu. Quatre ‘gagnants’ ont été sélectionnés pour effectuer un vol à bord de notre avion d’observation de la Mer du Nord. Mais la véritable récompense, pour tous les participants, c’était de mieux se connaître ! »

Bienvenue à Kareen au sein de l’ABCi !badge orange 76mm avec bord

Vous aimez les articles sur la communication ? Abonnez-vous à Rédactuel pour être averti lors de chaque publication = onglet « Suivre » en bas à droite de votre écran.

Vous aimez les portraits de nouveaux membres ABCI ? Vous aimerez aussi :
• Melda Aslan se met à la place de son public
• Olivier, la com… et les syllabi !
• Irène Rabiacheff : pragmatisme, dynamisme, interaction
• Sophie Wolff invite l’été au boulot !
• Coca-Cola : pas de secrets pour Xaviera
• Laurent, l’agent Double
• Ecrire, c’est choisir. Il a choisi d’écrire
• Romina : se sentir utile à tous
• Le défi de Claire : gare au changement !
• Prayon pour une bonne communication !
• Etilux, une PME active aussi en interne
• Anne et son calendrier
• Sophie, journaliste de terrain
• Bienvenue à Diane de la STIB!
• C’est au tour de Sandra (Fedict)
• Bienvenue à Mélodie (Solvay)
• Céline et son défilé (Ville de Bruxelles)
• Bienvenue à Caroline (Ville de Bruxelles)
• Bienvenue à Cécile !

Publicités

3 réflexions sur “Kareen Goldfeder, aux origines de la com’ interne

  1. Merci pour ce témoignage ! Je me demandais : combien de collègues avez-vous à l’Institut des Sciences naturelles ?

  2. Bonjour!
    Nous sommes plus de 400. Le nombre varie en foncton de projets scientifiques. Notre personnel se compose de collègues travaillant dans la partie « institut » sur des projets de recherche scientifique, d’équipes en charge de la partie muséale (expo, muséologie, service éducatif, accueil) d’équipes techniques (entretien, ict, menuiseries)… Nous avons des équipes sur 3 sites : notre site principal, un autre à Bruxelles et une petite équipe à Ostende avec notamment un avion d’observation et le navire Belgica…
    Bref des profils très différents et un véritable défi pour l’équipe com interne!!!

  3. Bonjour Kareen,
    Étant en convalescence pour quelques mois,
    Ai ouvert la « boîte aux peu de personnes m’ayant marqués »
    C’est un plaisir de te retrouver dans un tel univers, ce n’est pas ce que j’imaginais.
    Bref, bravo et l’essentiel est atteint apparemment, je te souhaite une suite tout autant intéressante ,et, le meilleur pour toi et les tiens.
    Au fait, c’est Quentin! Tu comprendras que pour de nombreuses raisons pro j’utilise d pseudos,
    À bientôt peu être? Quentin,mark chandlock, Benjamin……M

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s