Home

« Plus j’essaye de changer cette situation problématique, et plus celle-ci demeure ». Voici une réflexion que vous avez déjà dû vous faire au cours de votre travail de communicateur interne. Votre problème serait-il dès lors impossible à résoudre ? Ou est-ce-que votre échec résulte de votre solution ? Dans son travail de fin d’étude, David Collin nous livre un condensé vulgarisé des dynamiques du changement en passant par quatre approches systémiques de la communication : l’Ecole de Palo Alto, les règles et les rites d’Erving Goffman, les éléments psychologiques de la communication interpersonnelle de Jean-Claude Abric et la Communication NonViolente de Marshall Rosenberg. intradel3Chaque concept est illustré par une analyse systémique de la communication au sein d’une intercommunale liégeoise (Intradel, notre photo) ayant pour mission le traitement des déchets. Cette étude s’est principalement focalisée sur les problèmes rencontrés au sein des recyparcs. Il s’agit d’un lieu de collecte des déchets afin de les recycler, valoriser ou bien les éliminer tout en respectant notre environnement. De nombreuses situations conflictuelles sont rencontrées quotidiennement au sein des recyparcs : agression du personnel, conflits, vols de matériaux, dépôts sauvages, dégradations du matériel… Afin de réduire ces différents problèmes, de nombreuses solutions avaient été mises en place, mais sans résultat probant. Au terme de son travail, David émet l’hypothèse que toutes les solutions mises en place jusqu’à présent au sein d’Intradel pour tenter de réduire l’agressivité dans les recyparcs avaient toutes en commun d’être des changements de type 1, changements qui agissent directement sur les composants du système. La résolution des problèmes passe donc forcément par la mise en place de changements de type 2 qui vont modifier les règles de fonctionnement de l’intercommunale. Ainsi, l’établissement d’une communication interne efficace chez Intradel est préconisé. Elle pourrait être synonyme de nombreux bénéfices : un impact positif sur le personnel des recyparcs et sur le climat de travail au sein des autres services de l’intercommunale. En effet, l’absence d’une telle communication provoque de nombreux effets néfastes tant sur le personnel que sur l’efficacité de leur travail. Cette étude nous démontre que l’approche systémique apporte une vision de la dynamique du changement et de l’équilibre qui se déroule dans toute organisation, où chaque interlocuteur est influencé par ses interactions, celles des autres et le système dans lequel il évolue. Une conception de la communication plus exhaustive et moins simpliste que les théories de la transmission linéaire. David_CollinDavid Collin voue une véritable passion pour la communication interpersonnelle, en particulier la communication systémique qu’il exerce au quotidien, dans sa fonction de gestionnaire de la Mobilité Étudiante et des Relations Internationales en Faculté de Médecine de l’Université libre de Bruxelles.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s