Home

Donnez à vos collaborateurs une vision claire : ils décluperont vos résultats, c’est la conférence donnée par Jean-Charles della Faille à Objectif Com’ 2014 ce mardi 18 mars.

Plus de 60% des employés n’ont pas une vision claire de leur entreprise. Ils ignorent le pourquoi des choses. Toute organisation doit pourtant être dotée d’une raison d’être, un socle commun qui donne envie aux collaborateurs de s’engager et fait croître le sentiment d’appartenance.

Les avantages ?

  • Une créativité accrue au sein de la communauté de travail. Créativité qui peut contribuer à un élargissement de l’offre de services (nouveautés créées par l’« interne »)
  • Plus de chances de vendre des produits très différents avec une enseigne unique

Jean-Charles della Faille nous incite donc à dépasser le « quoi ».

Tout entrepreneur doit questionner trois choses successivement avant le lancement de son activité :

  1. Pourquoi ai-je décidé de faire cela ?
  2. Comment vais-je le faire ?
  3. Quoi ? Que puis-je proposer concrètement à mes cibles/clients ?

Ex. Je vends des chocolats haut de gamme, c’est mon quoi, mais qu’est-ce qui a généré ce quoi ? Et comment je les fabrique mes gourmandises?

Nombreuses sont les grandes marques qui connaissent la recette et communiquent efficacement leur raison d’existence. Si Apple existe, c’est pour sans cesse remettre en cause le statut quo. La marque veut réinventer le monde. Comment ? À travers l’informatique, en fabriquant des ordinateurs intuitifs. Et le quoi ? Ce sont des I-Mac, I-Pod, I-Pad & des I-Phone. Apple, c’est donc un panel de produits différents (ex. informatique, téléphonie) sous une marque « chapeau ».

Mais moi, comment puis-je « percer » mon pourquoi si je suis un jeune entrepreneur débutant ? Pour Jean-Charles della Faille, il faut relier les points, regarder en arrière. Qu’est-ce que j’ai accompli dans ma vie, quel est mon parcours et qu’est-ce que je peux en tirer ?

Le but de ce questionnement est simple. Il s’agit de retrouver l’origine de l’étincelle qui a fait jaillir chez moi l’envie d’entreprendre cette activité-ci précisément. Une fois identifiée, je la mets en scène, je crée ma propre histoire et je fais rêver. Le « comment » de mon activité vient après, les arguments rationnels (« le quoi ») sont quant à eux la dernière étape qui me permet de convaincre.

Notre avis :

Si on a aimé l’enthousiasme de l’orateur, on regrette le manque de pistes concrètes (canaux etc.) pour transmettre son « Why » à ses employés. On reste sur une présentation plutôt générique et on ne repart pas plus éclairé sur ce qui marche concrètement ou pas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s