Home

Alexendra Giroux

Alexandra Giroux, Internal Communication Manager aux Mutualités Libres, est un nouveau membre de l’ABCI. Nous lui souhaitons la bienvenue ! L’occasion pour redactuel de lui poser quelques questions…

Pouvez-vous nous retracer votre parcours professionnel en quelques lignes ? 

Je suis d’origine française, mais j’ai effectué une partie de ma scolarité en Ecosse et aux Pays-Bas. En 2009, une fois mon Master en communication d’entreprise en poche, j’ai décidé de m’installer en Belgique. J’ai travaillé deux ans comme chef de projet pour E-doceo, une société  éditrice de solutions e-learning. Je suis intervenue sur des missions avec des clients tels qu’ING, Delhaize ou encore Record Bank.

En 2011 j’ai été embauchée aux Mutualités Libres en tant que chef de projet. J’ai travaillé sur une série de projets IT dont certains étaient fortement liés aux problématiques d’information et de communication. Depuis 2013, j’occupe le poste d’Internal Communications Manager.

Quels sont les projets qui vous occupent actuellement ?

Mon job est clairement lié aux missions de notre département de communication interne. Elles sont au nombre de trois :

1. impliquer le personnel pour promouvoir la communication verticale et horizontale

2. soutenir les initiatives de communication

3. organiser la partie opérationnelle (gestion des différents canaux de communication et animation du réseau de communication).

Dans ce cadre, je suis notamment responsable de l’Intranet et je préside également le comité de rédaction. Je suis aussi responsable du volet web de notre magazine interne « MLOZoom », et je porte la casquette de Community Manager sur notre réseau social d’entreprise Yammer.

A côté de cela, je suis également chef de projet dans le cadre de l’implémentation du Nouveau Monde du Travail dans notre organisation. J’ai donc l’occasion d’intervenir sur des problématiques liées à la flexibilité, à la digitalisation des documents ou encore aux médias sociaux.

La diversité des tâches et la richesse des rencontres me plaisent particulièrement.

En quoi consiste le Nouveau Monde de Travail, pouvez-vous nous en dire plus ?

Le Nouveau Monde du travail est un projet qui propose des solutions face aux problématiques liées au manque d’autonomie, à l’équilibre difficile entre la vie privée et la vie professionnelle, aux temps de trajets fatigants, au manque d’engagement, etc.

Le Nouveau Monde du Travail fait référence à une manière de travailler où la confiance est au cœur de la relation ; confiance envers son équipe mais aussi envers son chef, ses collègues, et même envers l’organisation. Cette confiance permet alors à chacun d’être plus responsabilisé, engagé, autonome, et d’atteindre de meilleurs résultats. Le Nouveau Monde du Travail implique aussi de travailler dans des environnements plus flexibles ; je pense ici p.ex. au homeworking.

L’engagement et l’autonomie sont  deux valeurs portées par notre projet Nouveau Monde du travail. Car un collaborateur engagé, heureux et qui a une certaine autonomie est un collaborateur plus productif.

Il s’agit vraiment d’un projet passionnant qui touche à de nombreux aspects, et comme dans tout projet de changement, le challenge est avant tout culturel.

La communication interne a-t-elle été modifiée par ce projet ?

Le département « Internal Communication & change » a notamment été créé dans l’objectif de soutenir le programme « Inside out » (le nom de notre programme Nouveau Monde du travail).

A côté des outils traditionnels de type informatif, nous avons mis en place des outils collaboratifs comme le réseau social d’entreprise Yammer. En favorisant la communication horizontale, nous avons permis à nos collaborateurs d’être plus efficaces car ils peuvent facilement consulter leurs collègues et ainsi accroitre la qualité de leur travail. Yammer est utilisé pour les échanges formels et professionnels  mais aussi informels : il remplace aussi parfois la machine à café quand les collaborateurs travaillent à la maison.

Nous avons aussi mis sur pied un Intranet répondant mieux aux besoins de l’entreprise. L’outil est conçu de telle sorte que de nombreux rédacteurs issus de différents départements peuvent rédiger leur message. Cela permis de responsabiliser davantage les collaborateurs.

Je suis persuadée qu’une personne qui comprend le sens de son travail est plus motivée et donc plus efficace. C’est aussi un des objectifs du Nouveau Monde du Travail !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s